Nouveautés Plan du site Newsletter Sites APF Ecoute Infos Contact
Accueil du siteInfirmité Motrice CérébraleComprendre...Spasticité - mouvements involontaires - facteur E
Dernière mise à jour :
mercredi 10 janvier 2018
Statistiques éditoriales :
499 Articles

Statistiques des visites :
1781555 
depuis 01 Octobre 2007


Informations


Formation des aidants, c’est parti !

RePairs Aidants est une action de sensibilisation-formation proposée par l’APF aux parents, conjoints et autres proches qui viennent en aide de façon régulière à une personne dépendante de leur entourage pour des activités de la vie quotidienne.


 

Exprimez-vous

Vous nous dites... partage d’expériences.

et lisez les témoignages :

 
Vacances

APF Évasion est le service national d’organisation de séjours de vacances de l’A.P.F.

Catalogues 2018 :

- Jeunesse

- Adultes

Toutes les infos ici : www.apf-evasion.org/vacanciers.

 

l’Accessibilité c’est aussi de pouvoir être compris dans les lieux publics :

JPG - 35.5 ko
 

Écoute Handicap Moteur


Des difficultés à utiliser le téléphone ?

IMC - PSY est un service d’écoute et de soutien psychologique en ligne (tchat et mail), anonyme et gratuit.

www.imc.apf.asso.fr.

 

Traitements médicamenteux de la spasticité - Recommandations de bonne pratique (AFSSAPS)

Auteur : AFSSAPS |  13516 visites | En ligne : 21 octobre 2011

- Le lien vers le site de l’AFSSAPS, y lire les recommandations et l’argumentaire.

Sur le site de l’AFSSAPS : Agence Française de sécurité sanitaire des produits de santé. Information mise à jour le 01/02/2011

"La spasticité, caractérisée par l’augmentation du réflexe d’étirement (contraction musculaire) et l’hypertonie musculaire, accompagne la plupart des troubles neurologiques principalement secondaires aux accidents vasculaires cérébraux, traumatismes crâniens, lésions médullaires, sclérose en plaques, paralysie cérébrale.Traiter la spasticité ne peut être envisagé qu’après une analyse clinique rigoureuse afin d’en déterminer l’importance, les conséquences réelles et la répartition. Ceci suppose une bonne connaissance et rigueur d’examen.

Il est rappelé que tout malade spastique ne nécessite pas systématiquement de traitement. Lorsque celui-ci est mis en œuvre, la réflexion thérapeutique englobe les traitements médicamenteux présentés dans ces recommandations, mais également kinésithérapie, appareillage, auto-rééducation et chirurgie. Les traitements médicamenteux comportent :

  • Les traitements per os (baclofène et tizanidine),
  • La toxine botulique,
  • Le baclofène intra-thécal
  • L’application locale d’alcool ou phénol.

Les traitements de première intention (traitements per os et toxine botulique) s’envisagent selon le caractère localisé ou diffus de la spasticité et selon l’étiologie." (...)

 

Articles de cette rubrique

  1. Le facteur E : quelques explications
    Origine : 18 décembre 2014 | Auteur : Philippe Toullet | En ligne : 18 décembre 2014

  2. Les mouvements involontaires un défi relationnel
    Origine : novembre 2011 | Auteur : Carole Bourgeois, journaliste | En ligne : 6 juillet 2012

  3. Traitements médicamenteux de la spasticité - Recommandations de bonne pratique (AFSSAPS)
    Origine : 1er février 2011 | Auteur : AFSSAPS | En ligne : 21 octobre 2011

  4. Thérapie ITB - Intrathecal Baclofen Therapy - Ste Medtronic France (déc 2007)
    Origine : décembre 2007 | Auteur : Medtronic France (Société commerciale) | En ligne : 26 décembre 2007

  5. La spasticité chez l’enfant IMC - Dr Chaumien - site ANMSR (1996)
    Auteur : Dr J.-P. Chaumien | En ligne : 3 août 2007